L'éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015 des îles Feroes à Prisches : souvenirs des habitués de l'observatoire.

Philippe Morel

Depuis les îles Feroes

L'éclipse de Soleil du 20 mars 2015 était totale aux îles Feroes, archipel situé en plein Atlantique Nord entre l'Ecosse et l'Islande et constituait, avec l'achipel du Spitzberg, bien plus froid et bien moins accessible, le seul endroit où l'éclipse totale pouvait être observée depuis la terre ferme.

Hirtshals le 14 mars : embarquement imminent

A l'occasion de l'éclipse la compagnie maritime Danoise Smyril Line avait mis à contribution le Norröna, fleuron de sa flotte de 165m de long pouvant accueillir 1450 passagers et membres d'équipage ainsi que 800 voitures, pour un périple peu commun de huit jours.

C'est parti pour 32 heures de traversée

Pour atteindre les îles Feroes 32 heures de traversée sont nécessaires, d'abord, au large des côtes Suédoises, puis entre les puits de pétrole de la Mer du Nord avant d'atteindre les îles Schetland puis l'Atlantique. D'ordinaire très tempétueuse à l'approche de l'équinoxe, c'est une mer d'huile baignée d'un Soleil radieux qui a accompagné la première journée ...

Bain de Soleil sous 59° de latitude nord

... autorisant même bains de Soleil et photographie du Soleil au moyen de gros téléobjectifs pôur les 780 astronomes amateurs constituant la plus grande partie des passagers.

24 heures après le départ : coucher de Soleil sur les îles Schetland

Une fois passées les îles Schetland, place à l'océan Atlantique et ses creux de 5 à 12 mètres, place aussi aux nuages comme attendus de toutes les prévisions météorologiques. Les îles Feroes, avec 300 jours de pluie par an, ne sont en effet pas un paradis pour les contemplateurs du ciel étoilé et avec environ 20% de probabilité de voir l'éclipse il faudra compter sur un coup de chance pour tenter d'apercevoir l'éclipse.

Le port de Torshavn où le Norröna va se transformer en hôtel durant 5 jours

A l'arrivée à destination à Torshavn, capitale des îles, on découvre un ravissant port de pêche aux édifices multicolores et maisons couvertes de toits en tourbe, soit, une icone de ce qu'était encore l'est de l'Islande il y a une trentaine d'année. Le gris du ciel est toujours au rendez-vous mais malgré cela, les journées précédent le 20 mars seront faites de visites ponctuées du repérage de la quinzaine de sites d'installation compatibles avec l'observation de l'éclipse.

A 16h45 le 19 mars : éclaircies en vue

La veille de l'éclipse, la météo se précise et devient de plus en plus formelle : nuages, averses et éclairicie seront au rendez-vous le lendemain et les régions sud et est les plus privilégiées avec toutefois de brèves éclaircie le matin, donc, au moment de l'éclipse. Les 17 participants de la mission vont donc se répartir sur plusieurs sites au sud de Torshavn et au sud de l'île de Vagar afin d'augmenter la probabilité de voir quelque chose et, mieux, de tenter de ramener quelques images.

FSQ 106ED à Argir et téléobjectif MTO 1000 à Sandavagur pour une série d'images franco-italienne

Une série d'images inespérée (prises de vue et traitements Théo Cordani et Philippe Morel)

Compositage de 12 images prises à sandavagur et traitées en gradient rotationnel de 5°suivies d'un passe haut de 12 pixels. Téléobjectif MTO 1000A, focale : 1100mm. APN Canon 450D. Prises de vue : Théo Cordani, traitement : Philippe Morel. 

  

   

   

   

 

Depuis l'observatoiore Charles Fehrenbach

Une classe de primaire de Prisches, une autre de Rieux-en-Cambrésis et un nombreux public de visiteurs avaient bravé le froid et les nuages en ce matin du 20 mars 2015 afin de ne rien rater de cette éclipse de Soleil ; la plus importante dans la région depuis celle du 11 août 1999. La météorologie ne brillait pas par son optimisme et il a fallu attendre le maximum de l'éclipse pour commencer à apercevoir le croissant de Soleil. En attendant l'instant magique, Stève Annet, Olivier Leclercq et José Duez, membres du Club d'Astronomie Caudrésien, ont animé la séance.

Après un atelier de réalisation de sténopés, place à la présentation du Soleil et des éclipses par Stève Annet depuis la salle de conférences de l'observatoire sous un ciel déjà bien plus lumineux qu'au petit matin.

  

La récompense de ce début de matinée intervint à partir de 10h40 avec les premières trouées suivies d'éclaircies de plus en plus large et enfin d'un beau Soleil invitant tout un chacun à prolonger le spectacle. En ce 20 mars mémorable, les derniers mateurs de Soleil ont quitté l'observatoire vers 15h, soit, bien après la fin de l'éclipse. Au travers des lunettes mises à disposition par le Club Uranie de Saint Saulve, au télescope de 150mm et au PST du Club d'Astronomie Caudrésien, enfin, au Celestron 14 de 355mm de l'observatoire, ce fut un spectacle total pour cette belle éclipse partielle.

 

 

Un grand merci aux animateurs de cette belle matinée soutenus comme à l'accoutumée par la Municipalité de Prisches.

 

A suivre ...

 

 

 

 

 

 

L'éclipse totale de Soleil du 20 mars 2015 des îles Feroes à Prisches : souvenirs des habitués de l'observatoire.

Tags: 

Nos partenaires

Ville de Prisches
La Municipalité de Prisches : notre partenaire de toujours